Crédits photos : Laurent Christophe

Musique

Tout public, à partir de 12 ans

Auditorium Sainte-Anne

Ma foi, voilà Pouchkine !

Dimanche 01 mars 2020

16h

Musique et poésie... Pour conjuguer le bonheur

« Je suis un jeune polisson // Encore dans les classes // J'aime et le monde et son fracas, Je hais la solitude. » C'est ainsi que se décrit - en français - Pouchkine à l'âge de quinze ans. Pouchkine, qui écrivait donc aussi bien en français qu'en russe, est pourtant le poète qui symbolise peut-être le plus entièrement la Russie et la langue russe. On peut dire qu'il n'y aurait pas eu de poésie russe sans Pouchkine, et comme écrit Tourgueniev, « il a créé notre langue poétique, notre langue littéraire et il ne reste plus à nous et à nos descendants qu'à suivre la voie tracée par son génie. » Forcé à l'exil puis devenu proche de l'empereur, alternant une vie trépidante faite d'amours, de passions, de duels (un duel l'emportera à l'âge de 37 ans), avec des périodes de création dans la solitude, Pouchkine puise à la fois dans la clarté française et la mythologie russe, il atteint d'emblée une perfection de la forme qu'il joint à une musicalité inimitable dans sa manière de manier la langue. Impossible aux grands compositeurs russes de ne pas y avoir vu une source inépuisable d'inspiration, de Tchaïkovski à Rachmaninov, Rimski-Korsakov et bien d'autres.

Un cycle de trois concerts proposé par Simon Adda-Reyss.

Avec Anara Khassenova, soprano
Simon Adda-Reyss, piano
OEuvres de Rachmaninov, Tchaïkovski, Rimski-Korsakov, Dvorák

Durée 1h30

Tarif D