Crédits photos : Nicolas Joubard
Crédits photos : Nicolas Joubard

Théâtre

Tout public, à partir de 12 ans

Grande salle

Arlequin poli par l'amour

Mardi 28 avril 2020

20h30

Mercredi 29 avril 2020

20h30

Jeudi 30 avril 2020

20h30

Cette courte pièce de Marivaux met en scène les amours d’un adolescent qui part à la conquête de sa liberté. Elle a propulsé en 2006 le jeune comédien et metteur en scène Thomas Jolly sur le devant des scènes. Cette fantaisie amoureuse, écrite en 1720, met en scène l'initiation d'un naïf Arlequin, ignorant tout des choses de l'amour et confronté à une fée prompte à la manipulation.
Un conte fantasque qui traite des épreuves de la jeunesse qui, au sortir de l'enfance, doit faire face au champ de tous les possibles.
Thomas Jolly mène l'intrigue tambour battant et dirige avec un grand talent une troupe de formidables comédiens dont la fougue sert magnifiquement le théâtre à rebondissements de Marivaux. Ils courent, dansent, chantent sans oublier de nous faire rire et frissonner d'émotion. Un spectacle à l'énergie rare, entre rock et féérie, qui ravira toutes les générations.

De Marivaux
Mise en scène et scénographie Thomas Jolly
Avec Clémence Solignac, Romain Brosseau, Remi Dessenoix, Charlotte Ravinet, Romain Tamisier, Ophélie Trichard

Production : La Piccola Familia
Coproduction : Centre Dramatique Régional de Haute-Normandie - Théâtre des Deux Rives
Avec le soutien de l’ODIA Normandie - Office de Diffusion et d’Information Artistique de Normandie.
Ce spectacle bénéficie d'une aide à la production du Ministère de la Culture et de la Communication / DRAC Normandie. La Piccola Familia est conventionnée par la DRAC Normandie, la Région Normandie et la ville de Rouen. Reprise en tournée avec la collaboration de La Scala-Paris - Les Petites Heures

Durée 1h30

Tarif C

La presse en parle

Thomas Jolly présente ici une version contemporaine diablement déjantée de l’« Arlequin » de Marivaux en en respectant, sinon toujours la lettre du moins constamment l’esprit.

Le bruitduoff tribune

Avril 2018

Quitte, parfois, à se détacher du texte pour s'adonner au spectacle pur, Thomas Jolly use de tous les artifices à portée de main pour faire partager son sens du merveilleux: ballons de baudruche, clac doigts, ombres chinoises, pluie de confettis... La pièce, courte et fort bien rythmée, est idéale pour les jeunes générations fâchées avec les textes classiques.

Le Figaro

Octobre 2018